Un exemple de Service de Communion bien mené    

 

Inspiré de l’enseignement de Clare du Bois du 31 juillet 2015.

 

Le Seigneur nous a promis que si nous communions avec Lui comme Il nous enseigné de le faire ; si notre communion est faite avec foi et de manière recevable, Il viendra effectivement nous rentre visite d’une manière très spéciale lors d’un simple service de communion célébré à la maison. C’est Lui qui décide comment Il souhaite se manifester.

Nous devrions toujours l’honorer en traitant les éléments de communion avec une totale révérence et un très grand respect.

D’ailleurs le Seigneur a précisé à sœur Clare de ne pas jeter les restes (s’il y a lieu) aux oiseaux ou à la poubelle. On peut placer les restes de pain dans un pot de fleur par exemple – après l’avoir trempé pour qu’il se désagrège – ou à un autre endroit où personne ne risque de le piétiner…

 

Ce service de communion comporte 7 parties rapides :

L’adoration

Les remerciements (rendre grâce)

La confession

Un extrait des Ecritures

La bénédiction

Recevoir la Communion

Se reposer dans le Seigneur

 

#1 – L’adoration

Commencer avec une ou deux chansons d’adoration (écouter et/ou chanter selon son envie, bien-sûr !) si vous avez le temps.

Puis adressez vos prières au Seigneur.

 

Commentaire de Justine : Pour communier avec conviction, il est important de bien s’imprégner de la scène du dernier repas de Jésus. Pour m’y aider, je choisis donc des chansons de louange illustrées de la Passion du Christ. L’effet est garanti, cela est douloureux et me fait pleurer, mais cela me permet vraiment de me connecter à la réalité de Son sacrifice extrême. (Vous trouverez des liens utiles dans la boite de commentaires sous cette vidéo).

 

#2 – Rendre grâce

Vous prononcez ces paroles : « Seigneur, Je Te remercie et Te loue pour tout ce que Tu as fait pour moi, tout ce que Tu as donné et le fait que Tu ne m’abandonneras jamais. »

 

#3 – La confession des péchés

Vous prononcez les paroles suivantes : « Je confesse avoir pêché contre Toi Seigneur, et mon prochain. »

Listez alors vos pêchés et méditez un instant dessus.

« Aie pitié de moi, ô Seigneur, par ton amour infaillible. Pardonne-moi et purifie-moi de mes pêchés.

Accorde-moi de la volonté d’esprit pour m’aider à ne pas céder au péché. »

 

#4 – Lire un extrait des Ecritures

Préalablement déclarez : « Seigneur, Ta parole est une lumière à mes pieds qui me guide dans tes pas. »

Ouvrir alors la Bible au hasard pour avoir un rhema (une parole inspirée par l’Esprit Saint).

Lisez à haute voix et méditez dessus. Si la confession est en début de journée, rappelez-vous cela au cours de la journée.

 

#5 – La bénédiction

Prononcez les paroles suivantes : « Dans la soirée qui a précédée Ta mort, Seigneur, Tu as dîné avec Tes apôtres.

Tu as pris le pain et tu l’as béni en rendant grâce au Père. Alors tu l’as rompu (rompre le pain si cela s’y prête et si vous êtes plusieurs) et donné à tes apôtres en disant : Prenez-en tous et mangez-le : ceci est Mon corps qui est donné pour vous.»

 

Prendre alors le verre contenant le vin rouge, ou à défaut, du pur jus de raisin.

Poursuivez avec les paroles suivantes : « Alors Tu as levée la coupe de vin, Tu l’as bénie en rendant grâce au Père, et Tu as dit à tes apôtres : Prenez-la tous et buvez-en, c’est la coupe de Mon sang de la nouvelle alliance éternelle. Il va être pour vous et pour tous pour que les pêchés soient pardonnés. Faites ceci en mémoire de Moi. »

 

#6 – Recevoir la Communion

Avant de recevoir la communion, récitez cette prière :

« Seigneur je ne suis pas digne de Te recevoir sous le toit de mon âme, mais dis seulement une parole et je serai guéri. »

 

Et ensuite, ajoutez une des 3 formulations suivantes ou un équivalent (personnellement j’aime bien enchaîner les 3 pour renforcer la conviction dans mon cœur) :

« Que Ton corps et Ton sang, Jésus, me donnent la force de vivre pour Toi jusqu’à ce que Tu viennes pour nous dans la gloire. Que Ton corps et Ton sang, Jésus, me donnent le courage de vivre pour Toi chaque jour, jusqu’au jour de Ta venue dans la gloire. Que Ton corps et Ton sang, Jésus, me donnent l’endurance nécessaire pour vivre pour Toi jour après jour, jusqu’à ce que Tu viennes nous enlever dans la gloire.»

 

#7 – Se reposer dans le Seigneur

Passez du temps avec Jésus après la Communion, demeurez avec Lui pendant qu’Il vous affermit et vous fortifie avec Son Esprit.

Vous pouvez faire cela en mettant une musique douce d’adoration.

 

*******

Alors vous nettoyez tout avec respect, gardez jusqu’aux miettes du pain utilisé, que vous placez dans un bol d’eau pour en arroser les pantes plus tard.

Si vous souhaitez conserver les restes de pain et de vin, qui ont été bénis, c’est possible pour une communion ultérieure. Dans ce cas, conservez-les précieusement et le lendemain vous n’aurez pas besoin de repasser toutes les étapes expliquées précédemment. Alors, simplement vous vous confessez et vous déclarez avant de recevoir la communion : « Seigneur je ne suis pas digne de te recevoir… »

 

Quelques commentaires :

 

Soyez naturel quand vous vous adressez à Jésus » dans vos prières. Il est accessible, Il est compatissant, Il vous aime, Il vous connaît, Il est réel.

Clare explique que si elle est seule à communier avec Jésus, elle prend juste un morceau de pain ou un substitut. Cela peut être un morceau de pain azyme par exemple. Et si vous êtes intolérant au gluten cela peut être un morceau de pain sans gluten. Pour ma part, comme je ne consomme pas de pain d’ordinaire, je prends des morceaux de WASA (ou ‘pain suédois’). Ainsi je n’ai pas de problème de conservation, ni de gaspillage.

 

Si vous en avez le temps, vous pouvez faire comme Clare pour le moment de lecture des Ecritures, c'est-à-dire ouvrir la Bible à 3 reprises après avoir demandé avec ferveur d’être guidée par l’Esprit Saint, pour sélectionner 3 passages : un dans l’Ancien Testament, un dans les Psaumes, et un dans les Evangiles.

 

Il faut lire avec attention les passages sélectionnés et les explorer jusqu’à ce que quelque chose en ressorte et capte notre attention et nous parle.

Elle nous conseille de lire ces rhemas en imaginant que Jésus est littéralement assis avec nous en en chair et en os, devant nous, ou comme si nous étions en train de lire une lettre personnelle qu’Il nous adresse. Par exemple, dans Psaume 23 « Mon enfant précieux, Je suis ton berger, tu ne manqueras de rien… »

 

Clare précise : « C’est important de rendre ces versets personnels, en paraphrasant les Ecritures de sorte qu’elles vous parlent à vous. Cette façon de lire les Ecritures va vraiment vous conduire dans une expérience personnelle dans laquelle vous communiquez avec Lui. »

 

Pensez – particulièrement si vous communiez seul – à vous unir en pensée au Corps de Christ (c'est-à-dire toutes ses brebis sur terre !)

 

N’oubliez pas que de très puissantes grâces vont descendre du Trône de Dieu en réponse à votre Communion si elle est bien faite, c'est-à-dire notamment et essentiellement, avec une profonde sincérité de cœur et une pleine conscience du sacrifice extrême de Jésus sur la croix… En effet, Il a été torturé à mort par amour pour nous !!!